Politiques

Politiques 61

Macky Sall a remporté la présidentielle dès le premier tour, selon les résultats provisoires proclamés ce jeudi par la Commission nationale de recensement des votes. Ces chiffres doivent encore être validés par le Conseil constitutionnel, seul habilité à proclamer les résultats définitifs.


Mardi 26 février, les Sénégalais attendent toujours de savoir qui sera leur prochain président, alors que des déclarations contradictoires ont fusé de la part de la coalition au pouvoir comme de l'opposition.
Ce matin, comme d'habitude, Abdou a accroché ses journaux à des ficelles pour les présenter aux passants. Autour de lui, un petit attroupement se forme rapidement.


Les manifestations de vendredi dernier ont, semble-t-il, créé un appel à d’autres marches. A la suite des avocats qui ont manifesté ce lundi, les étudiants algériens sont descendus dans les rues de plusieurs villes du pays, pour contester la candidature à un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Toute manifestation est pourtant interdite dans le centre d’Alger.


La Commission électorale avait trois ans pour se préparer. Le report du scrutin à quelques heures de sa tenue affaiblit un peu plus la confiance des Nigérians dans les processus électoraux.


Deux morts, 24 arrestations et plusieurs armes saisies. Ce sont les premiers chiffres officiels des violents heurts qui ont opposé lundi dernier les partisans du président Macky Sall et ceux d’El Hadj Issa Sall, un des quatre challengers du président sortant. Au-delà de son effet tragique, ce bilan renseigne sur une campagne électorale entachée par la violence dans la course à la présidentielle du 24 février prochain. L'image démocratique du Sénégal s'en trouve aussi impactée.


Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a annoncé vendredi à Abidjan, officiellement sa démission de son poste, pour la paix en Côte d'Ivoire, à une session extraordinaire.


Ballon de sonde ou véritable volonté? La polémique enfle en Guinée sur l'éventualité de voir Alpha Condé rempiler pour un troisième mandat à la tête du pays. Le débat a été lancé par plusieurs déclarations dans l'entourage présidentiel face aux protestations de l'opposition. Pendant ce temps Alpha Condé entretient le mystère, ajoutant du sel au débat déjà houleux alors que la prochaine présidentielle est prévue en 2020.


Cinq candidats seront en lice 24 février prochain. C'est ce qui ressort de la liste publiée par le Conseil constitutionnel ce dimanche et qui écarte l'ex-maire de Dakar Khalifa Sall et l'ancien ministre Karim Wade.


La commission électorale en République démocratique du Congo (RDC) a déclaré que le candidat de l'opposition Félix Tshisekedi avait remporté l'élection présidentielle.


Le président du PDCI, Henri Konan Bédié, a écarté de la direction du parti, plusieurs personnalités dont le vice-président et deuxième personnalité de l’Etat, Daniel Kablan Duncan. En pleine crise avec son ancien allié, le président Ouattara, l’ancien chef de l’Etat fait le ménage dans les rangs de sa formation, qui ne fait que confirmer la rupture avec le RDR au pouvoir pour la création du parti unifié.


Page 1 sur 5

Recent Twitter Posts

 

A propos de Africa Times Magazine

Élément de communication tourné vers l’extérieur, AFRICA TIMES MAGAZINE est un bimestriel généraliste qui traite donc de tous les sujets brûlants de l’actualité en Afrique et dans le
monde » ; C’est un magazine qui revendique un rôle éducatif, ludique et social.
AFRICA TIMES , c’est votre magazine qui tentera de vous communiquer des analyses pointues de différents experts multi-sectoriels.

Plus de détails