Compact with Africa : l'Allemagne fait le point avec l'Afrique Spécial

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Round d'échanges entre onze dirigeants africains et la chancelière Merkel autour du programme lancé en juin 2017 par l'Allemagne en direction des pays du continent.Initiative allemande pour mobiliser le G20 en faveur de l'Afrique, le programme Compact with Africa est l'illustration même du pragmatisme germanique.

 

Au-delà d'aider à intensifier les investissements pour créer des emplois directs en Afrique, il constitue un des éléments de la stratégie allemande pour limiter la tentation à l'émigration des jeunes Africains.

Le contenu du programme

Pour rappel, Compact with Africa est ouvert à tous les pays d'Afrique et vise à mobiliser les financements internationaux en faveur des programmes de développement sur le continent. À ce jour, dix pays africains y ont adhéré : le Bénin, la Côte d'Ivoire, l'Égypte, l'Éthiopie, le Ghana, la Guinée, le Rwanda, le Sénégal, le Togo et la Tunisie. Ce sont donc les présidents de ces pays qui sont arrivés à Berlin ce lundi pour faire le point et voir où on en est de la mise en place dans les pays africains d'un cadre favorable aux affaires et dans le développement du secteur financier, tout cela en partenariat avec le FMI, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement. Deux types de rencontres sont à l'ordre du jour : une première portant sur des échanges d'ordre institutionnel et présidée par Angela Merkel, une deuxième, plus business, portant sur des échanges avec les dirigeants d'entreprises allemandes membres de l'association Afrika-Verein, telles que Volkswagen, Siemens ou Commerzbank.



La Chancelière allemande, Angela Merkel, le 30 octobre 2018 lors de la conférence Compact with Africa du sommet du G20. © AXEL SCHMIDT / POOL / AFP

Un bout de chemin a déjà été parcouru

Pour rappel, au cours du mois d'octobre, dans le cadre de ce programme Compact With Africa, le Togo a bénéficié d'un financement pour l'installation de 100 000 systèmes solaires domestiques hors réseau. Et l'année dernière, en juin 2017, au moment du lancement du programme autour de la conférence « Partenariat africain G20 : investir dans un avenir commun », la Tunisie, la Côte d'Ivoire et le Ghana étaient rentrés avec une enveloppe supplémentaire de 300 millions d'euros débloqués par l'Allemagne. Comme l'avait expliqué sur la chaîne ARD le ministre allemand du Développement d'alors, Gerd Müller, il y a quand même une conditionnalité à tout cela. « Il y a des exigences envers ces États », avait-il confié. Et d'indiquer que l'Allemagne était très attentive à la lutte contre la corruption, la mise en place de cours des comptes pour une meilleure administration fiscale ainsi que tout ce qui aiderait à une plus grande transparence et à un meilleur respect des droits de l'homme. Autant dire qu'après tous les remous que l'Allemagne a enregistrés sur les fronts économique (guerre commerciale lancée par Trump) et politique (coalition Merkel fragile, défaites électorales et montée du populisme contre l'immigration), cette édition 2018 du G20-Compact with Africa vaudra le détour pour s'assurer de la trajectoire que l'Allemagne entend désormais épouser avec les Africains.

Lu 529 fois Dernière modification le Dernière modification le octobre 30 2018

Recent Twitter Posts

 

A propos de Africa Times Magazine

Élément de communication tourné vers l’extérieur, AFRICA TIMES MAGAZINE est un bimestriel généraliste qui traite donc de tous les sujets brûlants de l’actualité en Afrique et dans le
monde » ; C’est un magazine qui revendique un rôle éducatif, ludique et social.
AFRICA TIMES , c’est votre magazine qui tentera de vous communiquer des analyses pointues de différents experts multi-sectoriels.

Plus de détails